signification

signification [ siɲifikasjɔ̃ ] n. f.
• déb. XIIe; lat. significatio
1Ce que signifie (une chose, un fait). « Je ne sais pas si ce monde a un sens qui le dépasse, [...] une signification hors de ma condition » (Camus). La signification de la vie.
(1283) Sens (d'un signe, d'un ensemble de signes, et spécialt d'un mot). 2. contenu. Les diverses significations d'un mot. polysémie.
Ling. Rapport réciproque qui unit le signifiant et le signifié.
2(1347) Dr. Action de signifier (un jugement, un exploit). Signification d'un jugement. Signification à domicile, à personne, au parquet. dénonciation, notification.
3Gramm. Degrés de signification des adjectifs et des adverbes (positif, comparatif, superlatif). comparaison.

signification nom féminin (latin significatio) Ce qui signifie, représente un signe, un geste, un fait, un mot, etc. : La signification d'un sourire. Notification par huissier d'un acte de procédure ou d'une décision judiciaire. ● signification (citations) nom féminin (latin significatio) Émile Chartier, dit Alain Mortagne-au-Perche 1868-Le Vésinet 1951 Le langage absolu se retrouve en tous les arts, qui, en ce sens, sont comme des énigmes, signifiant impérieusement et beaucoup sans qu'on puisse dire quoi. Vingt Leçons sur les beaux-arts Gallimardsignification (expressions) nom féminin (latin significatio) Degré de signification, synonyme de degré de comparaison. ● signification (synonymes) nom féminin (latin significatio) Ce qui signifie, représente un signe, un geste, un fait...
Synonymes :
- portée
Degré de signification
Synonymes :
- degré de comparaison

signification
n. f.
d1./d Ce que signifie une chose, spécial. un signe, un mot. Je ne saisis pas la signification de son geste. Chercher la signification d'un mot dans le dictionnaire.
d2./d LING Relation entre le signifiant et le signifié.
|| GRAM Degrés de signification des adjectifs et des adverbes: le positif, le comparatif et le superlatif.
d3./d DR Notification (d'un acte, d'un jugement) à qqn, par les voies légales.

⇒SIGNIFICATION, subst. fém.
I. A. — Ce que signifie, manifeste ou indique une chose, un fait matériel. Synon. sens (v. ce mot II A 1). Signification du monde, de la mort, de l'univers, de la vie; signification d'un événement, des choses. L'histoire... pure, celle qui ne serait composée que de faits (...), — serait tout insignifiante, — car les faits, par eux-mêmes, n'ont pas de signification (VALÉRY, Variété IV, 1938, p. 136):
1. ... les plumes qui descendaient du front de la princesse et le corsage éblouissant et pailleté de sa cousine semblaient avoir une signification, être pour chacune des deux femmes un attribut qui n'était qu'à elle et dont j'aurais voulu connaître la signification: l'oiseau de paradis me semblait inséparable de l'une, comme le paon de Junon; je ne pensais pas qu'aucune femme pût usurper le corsage pailleté de l'autre plus que l'égide étincelante et frangée de Minerve.
PROUST, Guermantes 2, 1921, p. 57.
♦ [Constr. avec un adj. indiquant le domaine de la signification] Signification historique, politique d'un événement. L'étroite lueur du couteau, dans la Médée de Delacroix, prend une signification tragique parce que le mouvement entier du drame (...) aboutit, par le jeu des lignes, à cette lueur de couteau (FAURE, Espr. formes, 1927, p. 211):
2. Il faut sans aucun doute reconnaître que la pudeur, le désir, l'amour en général ont une signification métaphysique, c'est-à-dire qu'ils sont incompréhensibles si l'on traite l'homme comme une machine gouvernée par des lois naturelles, ou même comme un « faisceau d'instincts », et qu'ils concernent l'homme comme conscience et comme liberté.
MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 194.
[À propos d'un geste, d'une manière de dire ou de faire] Elle ne cessait de poser sur Albertine les feux alternés et tournants de ses regards. (...) je craignais que ces regards incessamment allumés n'eussent la signification conventionnelle d'un rendez-vous d'amour pour le lendemain (PROUST, Sodome, 1922, p. 851). Il ébaucha un geste de la main, dont la signification m'échappa (VERCORS, Sil. mer, 1942, p. 29).
[À propos d'un emblème, d'un symbole] La fleur sacrée de l'Égypte et de l'Inde, le grand lotus. Des Esseintes cherchait le sens de cet emblème. Avait-il cette signification phallique que lui prêtent les cultes primordiaux de l'Inde (...)? (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 75). Le trésor des symboles où nous puisons les scènes de nos drames nocturnes est celui où s'alimente la mythologie des peuples: si ces symboles n'ont pas la signification constante que leur attribuent certaines théories, il n'en est pas moins vrai que les mêmes images restent douées d'un étrange pouvoir affectif, changeant sans doute de sens mais non d'intensité (BÉGUIN, Âme romant., 1939, p. 230).
B. — 1. Ce que signifie un ensemble de signes, un propos ou un texte. Signification d'une expression, d'une leçon, d'un mythe, d'un oracle, d'une phrase, d'une prophétie; comprendre, pénétrer la signification d'un texte. En disant à la file les cent cinquante Ave, Serge ne les avait pas répétés une seule fois. Ce murmure monotone, cette parole sans cesse la même qui revenait, pareille au « Je t'aime » des amants, prenait chaque fois une signification plus profonde (ZOLA, Faute Abbé Mouret, 1875, p. 1292). Pour la tradition scolaire, il n'y a pas de sens qui ne se traduise par une signification exclusive, et il n'y a pas de signification dans un groupe de mots sans enchaînement logique, et sans cette logique tout pour elle est absurde (BREMOND, Poés. pure, 1926, p. 101).
En partic. [Dans un cont. nég.] Sens assignable. Propos sans signification. Je pensais (...) à celle-là, à sa danse, à sa voix qui chantait des chansons sans signification ni mots distinguables pour moi (FLAUB., Corresp., 1850, p. 176). Elle appliquait son visage à la crevasse, écoutant avec une douloureuse intensité d'attention ces mots harmonieux et cadencés dont chaque syllabe contenait un secret qu'elle eût donné sa vie pour savoir, et qui bruissaient vagues, fugitifs, dénués de signification à ses oreilles, comme le vent dans les feuilles et l'eau contre la rive (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 276).
2. a) [À propos d'un signe ling., d'un mot] Sens déterminé et spécifique. Les différentes significations d'un mot; mot pris dans toute sa signification; donner une signification à un mot. Spirituel est un mot-clef, un mot dont la signification est une résonance. Il ne dirige pas l'esprit vers un objet de pensée, mais il ébranle tout un milieu affectif et imaginatif réservé (VALÉRY, Variété V, 1944, p. 274). Toute opération linguistique suppose l'appréhension d'un sens, mais (...) le sens ici et là est comme spécialisé; il y a différentes couches de signification, depuis la signification visuelle du mot jusqu'à sa signification conceptuelle en passant par le concept verbal (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 228).
En partic. [Dans un cont. nég.] Sens assignable. Je me voyais à la tribune aux prises avec des mots sans signification, des phrases incohérentes (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p. 354). Collectivité est mot vide de signification tant que la Collectivité ne se noue pas en quelque chose (SAINT-EXUP., Pilote guerre, 1942, p. 380).
b) LING. Rapport réciproque unissant le signifié au signifiant. Pour Ferdinand de Saussure, la signification est une relation interne au signe qui réunit le signifiant au signifié; c'est une relation de présupposition réciproque et d'interdépendance qui fait que chacune des faces du signe ne peut se concevoir isolément (Lang. 1973).
Rem. La dissociation des concepts de sens et de signification est fréq. dans les théories sém. Cependant il n'y a pas de consensus et les deux mots recouvrent des déf. différentes selon les écoles ling. Pour certains, qui fondent la distinction sur l'oppos. de l'intension et de l'extension, le sens d'un signe corresp. à l'aspect intensionnel du concept alors que ,,la signification (...) d'un signe représente l'aspect extensionnel d'un concept (...). Si (...) on parle des significations possibles (des denotata) du signifiant ville ou town, on pense précisément à une certaine ville, ou à plusieurs villes, ou à toutes les villes`` (H.-E. BRECKLE, Sém., 1974, pp. 44-45). Pour d'autres, plus nombreux, la distinction repose sur des oppos. telles que langue/discours ou type/instance. Ainsi: ,,La signification relève de l'énonciation et de la pragmatique; elle est toujours liée à la phrase`` (REY Sémiot. 1979), ou: ,,L'énoncé: Donne-le-moi a toujours la même signification, mais son sens varie pour chaque énoncé, selon le lieu, le temps, les interlocuteurs, l'objet visé`` (MOUNIN 1974, s.v. sens), ou encore, en permutant les termes de l'oppos.: ,,La phrase C'est réussi véhicule l'idée de « résultat favorable ». Pourtant, prononcée dans certaines circonstances et avec une intonation particulière, le sens littéral de « réussite » disparaît totalement au profit de la « signification », exactement contraire de « revers » ou d'« échec »: c'est réussi!`` (R. MARTIN, Inférence, antonymie et paraphrase, 1976, pp. 16-17).
3. [À propos d'une notion, d'un principe, d'une théorie] Sens, valeur. Si nous nous plaçons au point de vue génétique, la notion d'esprit perd toute signification, tout contenu (G. MARCEL, Journal, 1914, p. 121). Toute philosophie, si éloignée qu'elle puisse paraître de la commune condition, possède une signification temporelle et humaine (NIZAN, Chiens garde, 1932, p. 34).
C. — STAT. Expression en termes de probabilités de l'acceptation ou du rejet d'une hypothèse statistique. Les résultats d'une expérience sont fluctuants. Nous devons pouvoir leur appliquer des méthodes probabilistes, conduisant à l'estimation de valeurs moyennes et de dispersions; ces dernières sont indispensables pour appliquer des tests de signification (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 95). Techniques de mesure permettant l'interprétation des résultats expérimentaux (épreuves de signification, coefficients de corrélation, etc.) (Traité sociol., 1967, p. 149).
Seuil de signification. ,,Probabilité de l'erreur commise en rejetant l'hypothèse nulle`` (GDEL). Synon. seuil de rejet.
D. — PSYCH., vieilli. Délire de signification. Synon. anc. de délire d'interprétation. Les termes anciens de « folie raisonnante » ou de « délire de signification » caractérisent bien l'activité mentale de ces délirants qui obéissent à un besoin presque irrésistible de tout expliquer en fonction de l'idée qui sert de thème central au délire (J.-D. GUELFI, P. BOYER, S. CONSOLI, R. OLIVIER-MARTIN, Psych., Paris, P.U.F., 1987, p. 232).
II. — DR. Action de signifier (un jugement, un exploit); notification par voie judiciaire. Signification à domicile, à personne, au parquet, en mairie. Ce jugement, signifié roide le 21, autorisa un commandement le 22, une signification de contrainte par corps le 23, et un procès-verbal de saisie le 24 (BALZAC, Illus. perdues, 1843, p. 608). La signification du jugement marque le point de départ des voies de recours (LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p. 294).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1119 signeficacïun « sens attaché à une chose » (PHILIPPE DE THAON, Comput, 1628 ds T.-L.); ca 1175 significatïon (Chronique Ducs Normandie, 3616, ibid.); b) 1155 significatïun « annonce, témoignage » (WACE, Brut, 9439, ibid.); 2. 1283 significacïon « sens (d'un mot) » (PHILIPPE DE BEAUMANOIR, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, § 409); 3. 1347 « connaissance qu'on donne d'un arrêt, d'un jugement » (doc. de Tournai ds GDF. Compl.). Empr. au lat. significatio « indication, annonce, signal, allusion, sens (d'un mot), acception », dér. de significatum, supin de significare (signifier). Fréq. abs. littér.:2 199. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 390, b) 928; XXe s.: a) 1 809, b) 6 581. Bbg. ANSCOMBRE (J.-Cl.). Il était une fois une princesse aussi belle que bonne. Semantikos. 1976, t. 1, n ° 2, pp. 17-18. — BERLAN (F.). À propos de sens ds les dict. des 17e et 18e s. Actual. de l'hist. de la lang. fr. Limoges, 1984, pp. 143-148. — DUCROT (O.). Le Dire et le dit. Paris, 1984, pp. 180-182. — MARTIN (R.). Inférence, antonymie et paraphrase. Paris, 1976, pp. 16-18.

signification [siɲifikɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. Fin XIVe; significatium, v. 1120; lat. significatio, de significatum, supin de significare. → Signifier.
———
I
1 Ce que signifie (une chose, un fait). Sens (1., III.).
REM. Bien que sens et signification soient souvent employés l'un pour l'autre, signification est plus net et plus objectif que sens.Déchiffrer les significations des choses (→ Réel, cit. 7). || La signification d'une allégorie ( Clef; → Pierre, cit. 27), d'un emblème. Contenu (→ Franc-maçonnerie, cit. 1). || La signification morale d'un fait (→ Authenticité, cit. 8). || La particule (cit. 3) n'a aucune signification. || Sans signification. Insignifiant (cit. 3); non-sens.La signification du monde, de la vie.
1 Je ne sais pas si ce monde a un sens qui le dépasse. Mais je sais que je ne connais pas ce sens et qu'il m'est impossible pour le moment de le connaître. Que signifie pour moi une signification hors de ma condition ? Je ne puis comprendre qu'en termes humains. Ce que je touche, ce qui me résiste, voilà ce que je comprends.
Camus, le Mythe de Sisyphe, p. 73.
2 (V. 1283). D'un signe, d'un ensemble de signes, et, spécialt, d'un mot. a Rapport réciproque qui unit le signifiant et le signifié.
b Sens (d'un signe) en situation, (d'un signe linguistique) en discours.
c Cour. Sens. || Dictionnaire (cit. 4) qui donne les diverses significations d'un mot. Acception, contenu, définition (cit. 5), valeur. || Des exemples (cit. 36) qu'on cherche à faire entrer dans le cadre des significations. || Vraie signification d'un mot (→ Refrapper, cit.). || Avec toute sa signification. Force. || Attacher une signification à un terme (→ Liberté, cit. 25). || Mot qui reçoit une signification (→ Galamment, cit. 3; liberté, cit. 19).Gramm. || Degrés de signification des adjectifs et des adverbes (positif, comparatif, superlatif).
2 Ce qu'il (Ponge) reproche au mot, c'est de coller trop exactement à sa signification la plus banale, d'être à la fois exact et pauvre. Mais en y regardant mieux, il y distingue des boursouflures, des décollements, des sens adventices, toute une dimension secrète et inutile, faite de son histoire (…) et des maladresses de ceux qui en ont usé. N'y a-t-il pas dans cette profondeur ignorée les éléments d'un rajeunissement des termes !
Sartre, Situations I, p. 251.
3 Statist. || Seuil de signification : degré de confiance susceptible d'être accordé à une affirmation, exprimable par le système des probabilités.
———
II (1347). Dr. Action de signifier (un jugement, un exploit). Dénonciation, notification. Remise par un huissier (cit. 6 et 7) de la copie d'un acte de procédure ou exploit à son destinataire (→ Justice, cit. 22). || Signification d'un jugement, d'une requête (→ Gros, cit. 45). || Les significations, demandes et poursuites relatives à un acte (→ Élection, cit. 4). || Signification à domicile, à personne, au parquet, en mairie.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • signification — Signification. s. f. v. Ce que signifie une chose. Dites moy la signification de ces hieroglyphes, de ce symbole. la signification d un mot. ce mot a plusieurs significations. signification active. V. ACTIF. signification passive. V. PASSIF. Il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Signification — Sig ni*fi*ca tion, n. [F. signification, L. significatio.] 1. The act of signifying; a making known by signs or other means. [1913 Webster] A signification of being pleased. Landor. [1913 Webster] All speaking or signification of one s mind… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • signification — early 14c., symbolization, representation, from O.Fr. signification or directly from L. significationem (nom. significatio), noun of action from pp. stem of significare (see SIGNIFY (Cf. signify)). From late 14c. as meaning (of a word, etc.) …   Etymology dictionary

  • signification — I noun acceptation, aim, connotation, designation, drift, effect, essence, explanation, force, gist, impact, implication, import, importance, indication, inference, intent, intention, interpretation, meaning, meat, moral, object, pith, point,… …   Law dictionary

  • signification — *significance, import, *meaning, sense, acceptation Analogous words: signifying, meaning, denoting (see MEAN vb): denotation, connotation (see under DENOTE 2) …   New Dictionary of Synonyms

  • signification — [sig΄nə fi kā′shən] n. [ME significacion < OFr < L significatio] 1. significance; meaning 2. the act of signifying; indication …   English World dictionary

  • SIGNIFICATION — s. f. Ce que signifie une chose. Dites mot la signification de ces hiéroglyphes, de ce symbole. La signification d un mot. Ce mot a plusieurs significations. Verbe pris dans sa signification active, dans sa signification passive. Mot pris dans sa …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • signification — (si gni fi ka sion ; en vers, de six syllabes) s. f. 1°   Ce que signifie une chose. La signification d un tableau, d un symbole. •   Vous expliquez le voyage de Pompone dans sa vraie signification, SÉV. 27 janv. 1672. •   Dans son Cratyle, il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SIGNIFICATION — n. f. Ce que signifie une chose, sens attaché à une chose. La signification d’un mot. Ce mot a changé de signification, a plusieurs significations. Dites moi la signification de ce symbole. Il désigne aussi, en termes de Procédure, la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Signification — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Signification », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot signification possède plusieurs… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.